Le code de participation de la société civile au sein de l’ITIE vient d’être adopté

0
248

Le code de participation de la société civile gabonaise au sein de l’initiative dans les industries extractives vient d’être adopté. Il est un cadre mis en place pour faciliter la désignation des représentants gabonais au sein du groupe multipartite. C’est l’aboutissement du séminaire de formation des acteurs de la société civile gabonaise ouvert depuis mardi dernier. Ledit séminaire s’est refermé hier.

L’atelier de clôture a été l’occasion pour les acteurs impliqués d’examiner et d’amender et d’adopter la déclaration publique de leur soutiens à l’initiative. Une déclaration dans laquelle les différentes forces en présence confirment le mandat confié à leurs représentants actuels. Les communautés vivant dans la zone d’Etimboué dans la province de l’Ogooué-Maritime se sont également prononcées. Elles ont dénoncé les impacts de la production pétrolière effectuée dans leur zone. « Nous populations d’Etimboué exigeons de la part de la Société Perenco, l’arrêt immédiat de la pollution observée dans notre zone. Puis nous exigeons également que des réparations soient effectuées », a déclaré Lydie Rebela, représentante des communautés d’Etimboué.

Etimboué est le département le plus riche en pétrole et en gaz au Gabon. La société Perenco Gabon avait déjà été inculpée et mise en examen pour des faits de pollution dans cette zone du pays. La procédure a été lancée par le tribunal de Port-Gentil le 16 Juillet dernier. Une sanction inscrit dans le cadre de la violation de la loi relative à la protection de l’environnement en République gabonaise.

Leave a reply