Le Conseil des ministres vient d’adopter le projet de loi de Finances rectificative pour 2021

0
361

Le projet de loi de Finances rectificative a été adopté jeudi dernier en Conseil des ministres. Il a été présenté par le ministre gabonais du budget et des comptes publics. Le  « collectif budgétaire » vise à relancer la croissance économique du Gabon avec un taux projeté à 1,5% contre -1,8% enregistrée en 2020. Le déficit budgétaire sera revenu de -7,4% à-7,2% du Produit intérieur brut hors pétrole afin de contenir le niveau d’endettement.

Le gouvernement mis sur une meilleure production de métriques, du pétrole, de l’exportation du manganèse et sur le taux de change du dollar américain. Le projet de budget de l’État est équilibré en ressources et en charges à 3043,7 milliards de  FCFA contre 2681,5 milliards de FCFA en 2020. Ceci constitue une  hausse de 362,2 milliards de FCFA. Les recettes budgétaires seraient évaluées à 1622,2 milliards FCFA contre 1874,4 milliards FCFA arrêtés dans la loi de finances initiale. La baisse est désormais de 13,5%. De manière globale, les dépenses sociales ont été renforcées. Elles s’élèvent à 234,1 milliards FCFA  contre 174,5 milliards FCFA dans la loi de finances initiale, soit une hausse de 59,6 milliards FCFA.

L’élaboration de ce projet se justifie par la nécessité de prendre en compte les très hautes instructions du chef de l’Etat. Celles-ci sont relatives à la mise en œuvre du Plan d’accélération de la transformation (PAT). Ce projet de loi prévoit les dépenses additionnelles visant à renforcer la lutte contre la pandémie de la Covid-19. Il intervient deux jours après la conclusion d’un nouvel accord de prêt triennal avec le Fonds monétaire international (FMI). Les réformes contenues dans l’accord conclu avec le FMI au titre du mécanisme élargi de crédit sont également intégrées.

 

Leave a reply