Le FMI attend une première liste d’entités publiques gabonaises à fermer d’ici fin septembre 2021

0
204

Le Fonds monétaire international (FMI) attend du Gabon, une première liste d’entités publiques installées au Gabon. Celles-ci vont être fermées d’ici fin septembre 2021 poUr rationaliser les dépenses non prioritaires de l’Etat. Il s’agit d’un point abordé par l’institution financière dans son rapport publié ce mois d’août sur l’économie gabonaise.

 » La rationalisation des entités publiques permettra également de renforcer la prestation de services. Pour réduire les transferts à moyen terme. Après analyse de leur situation financière, un groupe de travail devrait remettre d’ici fin septembre 2021 une première liste d’entités publiques à fermer. Pour recommander des mesures d’amélioration de la gouvernance et de la gestion financière pour celles à conserver sous la propriété de l’État. Ces actions aideront les autorités à atteindre leur objectif de maintenir la masse salariale globalement constante en termes nominaux », a indiqué le rapport.

En septembre 2020, l’Etat gabonais a octroyé des subventions de l’ordre de 95,3 milliards de FCFA aux entreprises et autres entités publiques. Le FMI se garde de dévoiler les entités publiques qui pourraient être fermées. Néanmoins en 2017, elle a déjà présenté une liste de 110 opérateurs bénéficiant de transferts du budget de l’Etat. Ceux-ci interviennent dans des domaines variés. Notamment dans la protection sociale, les transports, la communication ou  l’industrie et les mines. « Cette liste intègre des structures qui ne disposent pas de la personnalité juridique. Elles constituent en réalité des services rattachés à l’administration centrale », indiquait le rapport. Ce dernier a alors prescrit la rationalisation de ces entités qui grèvent le budget de l’Etat.

Leave a reply