Le Fonds Monétaire international vient de conclure un accord de trois ans avec le Gabon.

0
463

Le Fonds Monétaire international (FMI) a conclu un accord de trois ans avec les autorités gabonaises ce jour. Celle-ci prend en compte les services au titre du Mécanisme Élargi de Crédit (MEDC). Cet nouvel accord entend soutenir la politique économique et les efforts consentis par le gouvernement gabonais. De nouvelles bases d’une croissance forte, durable et inclusive sont ainsi jetées. 

La priorité sera accordée à la protection des vies et des moyens de subsistance. Une fois la pandémie maîtrisée, un assainissement budgétaire sera effectué pour réduire durablement le niveau de la dette publique gabonaise. « Les efforts de réformes structurelles des autorités s’appuieront sur cinq piliers essentiels. La réalisation d’un assainissement budgétaire pour assurer la viabilité de la dette publique sera effectuée pour protéger la croissance. Le cadre et la gestion des finances publiques seront améliorés pour renforcer la gestion de la dette publique. La consolidation de la stabilité et l’inclusion financière et l’amélioration de la gouvernance. Puis promouvoir la lutte contre la corruption et instaurer un climat favorable aux affaires.« 

Les assises pour arriver à la conclusion de cet accord ont duré plusieurs jours. Elles ont été effectuées par réunion virtuelle entre la commission du FMI dirigée par Boileau Loko et les autorités gabonaises. Les deux parties en sont arrivées à une alternative pour soutenir la reprise économique et la stratégie régionale de la CEMAC.

Le FMI a manifesté son désir de soutenir les reformes initiées par le Gabon à travers l’octroi d’un nouveau crédit. Le nouvel accord conclut sera soumis à l’approbation de la direction du FMI. Il sera également présenté au Conseil d’administration pour examen dans les semaines à venir.  

Leave a reply