Le Gabon convoite une production de 11,6 millions de tonnes de Manganèse à l’horizon 2024

0
310

Le Gabon prévoit atteindre une production de 11,6 millions de tonnes de Manganèse à l’horizon 2024. Il s’agit des perspectives dévoilées dans le document de cadrage macroéconomique et budgétaire 2022-2024. Cette prévision correspond à une hausse de production évaluée à 38, 6% par rapport à 2020. Cette année-là, le Gabon a atteint les 8,4 millions de tonnes de manganèse. Quant à l’exercice 2021, les autorités gabonaises espèrent une production de 9,68 millions de tonnes. Soit une hausse de 9,8% en glissement annuel.

Cette hausse de production pourrait être favorisée par la consolidation des activités sur le site de Ndjolé dans le Moyen-Ogooué. Les travaux sont assurés par la Compagnie industrielle et commerciale des mines de Huazhou (Cicmhz). Les performances de la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) pourraient également peser dans la balance. La Comilog est d’ailleurs le principal exploitant de ce minerai dans le pays. Le Gabon mise également sur l’extension de la capacité de production sur le site d’exploitation de Biniomi à Franceville. Puis sur l’amélioration des performances du gisement de Lebaye à Okondja. La mise en exploitation du gisement de Mounana serait également un atout. Elle sera assurée par la société Nouvelle Gabon Mining.

Le Gabon a entrepris depuis plusieurs années de réduire sa dépendance au manganèse tout comme au pétrole. Les parts de ces deux secteurs ont fortement diminué depuis 2009. Elles sont passées d’environ 60 % à 45 % du produit intérieur brut gabonais. La filière manganèse pourrait quant à elle enregistrer une hausse continuelle de production. Ceci en dépit du contexte sanitaire actuel. Cette croissance est soutenue par la forte demande de la Chine qui se positionne comme le premier client du Gabon en 2020.

 

Leave a reply