Le Gabon entend relever certains défis pour une meilleure promotion des droits de la femme

0
235

En dépit des progrès réalisés au Gabon en matière de promotion des femmes, le pays doit encore relever de nombreux défis. À l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la femme le 8 mars, le Président de la République a exprimé le souhait de promouvoir l’égalité des sexes par des actions concrètes.

Bien que le Gabon figure parmi les trois premiers pays d’Afrique subsaharienne en matière de promotion de la femme, des défis restent à relever. En effet, au Gabon, près de la moitié des filles âgées de 15 à 19 ans ont subi une grossesse précoce. À l’âge de 19 ans, 78 % des filles deviennent élèves-mères. En outre, près de 90 % des victimes de violences sexuelles sont des femmes. En ce qui concerne les violences économiques, 83% des victimes sont des femmes. Le VIH touche deux fois plus les femmes que les hommes.

Face à ces chiffres insatisfaisants, le chef de l’État a annoncé de nouvelles mesures pour obtenir des résultats plus concrets. Ces nouvelles mesures comprennent des sanctions contre les auteurs de violences sexistes, de violences domestiques et de spoliations de veuves. Le gouvernement envisage d’autoriser le divorce par consentement mutuel. L’État sera obligé de fournir une prise en charge clinique, psychologique et matérielle immédiate aux victimes de violence. Ces mesures portent également sur la délivrance de certificats médicaux gratuits par les professionnels de la santé dans les cas de violence à l’égard des femmes.

Leave a reply