Le Gabon envisage de produire 20 000 tonnes de riz d’ici 2022

0
183

Le Gabon a prévu produire 20 000 tonnes de céréale à l’horizon 2022. Le pays est l’un des plus grands importateurs du riz. Il compte réduire sa dépendance alimentaire vis-à-vis de l’extérieur. La prévision est inscrite dans le Tableau de bord de l’économie.

Le pays importe plus de 65 000 tonnes de riz chaque année. C’est un chiffre issu des données du ministère de l’Économie. Ce volume représente des dépenses de l’ordre de 8 milliards FCFA pour couvrir les besoins alimentaires des trois-quarts de la population. Celles-ci consomment d’ailleurs le riz au quotidien.

Pour atteindre ses objectifs, le Gabon mise sur le projet de production de riz actuellement expérimenté par certains producteurs au Gabon. Celui-ci est financé par la coopération coréenne à travers l’Initiative de coopération alimentaire et agricole Corée-Afrique (Kafaci). Parallèlement, il y a des coopératives dans la localité de Tchibanga qui ont également expérimenté la production de ce céréale. Pour l’instant, la production demeure néanmoins faible.

Le pays dispose du potentiel pour réussir la culture de cette céréale. On y remarque des sols adaptés selon des études menées par les autorités gabonaises. Plusieurs défis restent encore à relever selon le Kafaci. Entre autres, il y a la mise en place d’infrastructures adéquates, la mobilisation des moyens et le renforcement de capacités pour la sphère agricole. Il faut également une bonne politique semencière.

Dans cette lancée, le Gabon a créé en 2020, cinq zones agricoles à forte productivité dans les localités de Kango et Andeme. Ensuite,il y en a eu dans l’Idemba, à Mboukou dans le Ngounié et Bifoun-Abanga dans le Moyen Ogooué. « La création effective de ces agropoles est une matérialisation du Plan stratégique Gabon émergent. Ceci dans l’optique de développement du secteur agricole basé sur un foncier organisé autour de bassins de production à travers le pays« , a indiqué le tableau de bord de l’économie.

Le Gabon envisage de produire d’ici 2022, 200 000 tonnes de maïs et de soja, 51 000 poulets, 18 000 porcs, 40 000 bovins. À travers ces nouveaux projets, le Gabon entend réduire sa dépendance alimentaire de 50 %, à l’horizon 2022.

Leave a reply