Le Gabon forme 100 policiers sur les violences faites aux femmes

0
189

Le Gabon a organisé une formation à l’endroit de 100 policiers sur les violences faites aux femmes. Cette formation fait suite à celle dirigée à l’endroit des formateurs dans l’hinterland. Celle des policiers s’est tenue hier. 

Les agents des forces de l’ordre ont été outillés sur la loi portant élimination des violences faites aux femmes. Le séminaire de renforcement de capacité et de vulgarisation de la loi s’est tenu dans les locaux de la préfecture de Police de Libreville. Il a été animé par plusieurs représentants du ministère gabonais de la justice, dont le procureur de la République Gabonaise, André Patrick Roponat.

Ce sont au total 100 policiers et gendarmes répartis en deux groupes de 50-50 qui ont été édifiés sur ladite loi.  » Le but recherché, c’est la maîtrise, l’appropriation des nouvelles dispositions. Celles-ci doivent être mises en pratique par les magistrats, les greffiers et autre auxiliaire de justice« , a souligné le procureur.

Dans l’exercice de leurs fonctions, les agents des forces de l’ordre devront se montrer exemplaires et fermes dans le processus d’enquête. Ceci en ce qui concerne la mise en application de cette loi. « L’attitude à avoir des opj dans le cadre des violences faites aux femmes doit être une attitude professionnelle. C’est pourquoi la loi prévoit des sanctions si les opj sortent du cadre pro d’om l’interdiction qui leur est faite d’influencer les victimes des violences qui viennent vers eux« , a indiqué André Patrick Roponat, procureur de la République Gabonaise. 

Issue du programme Gabon Egalité et promulguée en septembre 2021, cette loi marque l’aboutissement d’un long processus. Il s’agit de celui entrant dans le cadre de la lutte contre les violences basées sur le genre. La nouvelle loi s’inscrit dans une action globale menée par les pouvoirs publics. C’est pour être à la hauteur du défi de l’égalité et permettre de rééquilibrer les droits à la santé et à l’éducation des femmes.

Leave a reply