Le Gabon lance sa première société de la médecine des catastrophes 

0
329

Le Gabon a lancé mercredi dernier sa première société de la médecine des catastrophes. La mise en place d’une telle unité a été effectuée par les acteurs sanitaires gabonais concernés par la prévention et la gestion des catastrophes.

«  Avec la pandémie du coronavirus qui secoue le monde actuellement, il y a urgence de mettre en place cette société savante. Elle sera un outil très important pour l’avenir, parce que nous ne sommes plus à l’abri des catastrophes  », a déclaré Romain Tchoua, coordonnateur technique du Comité de pilotage du Coronavirus. Le nouvel organe a pour but de conduire des réflexions. Il va y avoir des réunions scientifiques, des commissions qui vont travailler sur des sujets pour proposer des solutions. Puis des points d’attentions sur certains sujets de métier de catastrophes.

Selon le professeur Romain Tchoua, la société gabonaise de médecine de catastrophe n’intègre pas seulement les professionnels de la santé. Elle prend en compte tous ceux qui ont une expérience dans la gestion des catastrophes. « Aujourd’hui, nous avons suffisamment de ressources qui ont expérimenté la gestion d’une catastrophe sur le terrain. Elles pourront gérer cette société  », a ajouté Romain Tchoua, coordonnateur technique du comité de pilotage du coronavirus.

Pour l’instant, cette société fonctionne avec un bureau provisoire qui s’occupe de toute la partie administrative. Une réorganisation de la société est prévue dans les prochains jours. Une assemblée générale sera convoquée pour le fait.

En plus des responsables administratifs, la société gabonaise de la médecine de catastrophe sera constituée des acteurs de terrains. Puis des responsables techniques, des compétences et des bonnes volontés venant d’horizon divers. La France mettra à contribution son expertise pour le bon fonctionnement de la société gabonaise de médecine des catastrophes.

Leave a reply