Le Gabon négocie un gré à gré avec la société Inpax pour réaliser le chemin de fer Owendo-Booué 

0
160

Le gouvernement gabonais est à pied d’œuvre pour l’exécution du projet de chemin de fer reliant Owendo à Booué. Cette voie ferrée passera également par Ndjolé. Pour la matérialisation de ce projet, le gouvernement a opté pour un contrat de gré à gré avec la société Inpax. C’est au détriment de la procédure d’appel d’offres.

« Le Conseil des ministres a autorisé le ministre des transports à négocier, de gré à gré, avec la Société Inpax. Celle-ci est la filiale du Fonds d’investissement Rise Gabon. Il s’agit d’un contrat de partenariat public privé (PPP) pour la mise en œuvre de la phase développement dudit projet« , a annoncé le gouvernement dans un communiqué. Ce mode de négociations devrait permettre au projet, dont le lancement est prévu pour 2022, d’aboutir plus rapidement.

Une fois construite, cette nouvelle voie va s’ajouter au Transgabonais, l’unique voie ferrée du pays. Elle est longue de 710 km dont 648 km de voie principale entre le port d’Owendo et Franceville. Celle-ci est utilisée pour le transport de voyageurs et de fret et gérée par la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag).

Le fonds d’investissement spécial Rise (Regional investment supranational entity) créé en 2020 s’est engagé avec le Gabon. C’est dans le projet de construction de la route à péage de contournement « Owendo Bypass« . Il s’agit d’un projet dans lequel il devrait investir la somme de 60 milliards FCFA. Ce fonds a été créé dans le cadre d’un partenariat entre l’Etat gabonais, représenté par le Fonds Gabonais d’investissements stratégiques (FGIS), et la Banque Islamique de développement.

Leave a reply