Le Gabon obtient un prêt de 65 milliards FCFA auprès de la BDEAC 

0
161

Le Gabon vient d’obtenir un nouveau prêt. Il s’agit de 65 milliards FCFA sollicités par le Gabon auprès de la Banque de développement des États de l’Afrique Centrale (BDEAC). Ce nouveau prêt s’ajoute aux 45 milliards FCFA précédemment octroyés par la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (BICIG).

Cette enveloppe permettra d’accélérer les travaux en réalisant des études techniques environnementales et économiques. Ce sera sur l’ensemble du tracé entre Libreville et Franceville. « Nous sommes actuellement en phase de développement de ce projet. Nous avons entamé un premier tronçon entre le PK 24 et le Pk 105. Il est réalisé par un constructeur qui est en train d’accélérer cette phase de travaux. Nous sommes très heureux aujourd’hui de pouvoir boucler notre période de développement avec l’aide de la BDEAC « , a déclaré Sélim Bejaoui, Directeur Général de la Société des Autoroutes du Gabon.

Le président de la BdeacFortunato-Ofa Mbo Nchama et le directeur général de la Société autoroutière du Gabon (SAG), Sélim Bejaoui ont signé hier une convention de financement supplémentaire. C’est pour la construction de la Transgabonaise. Le nouveau prêt octroyé a été sollicité en octobre dernier par le Premier ministre gabonais, Rose Christiane Ossouka Raponda. « Nous sommes là pour accompagner l’Etat dans la mise en place de leur plan de développement. On n’a pas hésité à mettre notre avis favorable au financement de ce projet. Nous croyons que le gouvernement et la population gabonaise seront heureux et ravis de voir la route Transgabonaise être construite« , a indiqué Fortunato-Ofa Mbo Nchama, président de la Bdeac.

Le chantier de la Transgabonaise a officiellement démarré le 25 septembre 2020. C’était avec la construction en cours d’un premier tronçon de 81 km. Cette route relie Libreville et Franceville sur 780 kilomètres. Elle est financée à hauteur de 600 milliards FCFA par la SAG, filiale de Meridiam et d’Arise. Selon les autorités gabonaises, ce chantier devrait être livré en 2023. Ce projet permettra la création d’emplois, la réduction de temps de trajet, la connexion des régions rurales et le développement commercial et touristique du Gabon.

Leave a reply