Le Gabon prépare un cadre de fiscalité verte pour les énergies renouvelables

0
401

Le Gabon prépare la mise en place d’un cadre de fiscalité verte pour les énergies renouvelables. La stratégie à adopter est inscrite dans le document de cadrage macroéconomique et budgétaire 2022-2024 du Gabon. Elle se décline au sein du Cadre national de financement intégré (CNFI).

La budgétisation verte permettra de consolider les bases d’un développement durable. Les actions à mettre en œuvre sont déclinées sur plusieurs étapes. Il s’agira d’analyser les finances publiques en lien avec l’économie verte, notamment la fiscalité et les dépenses. Une identification d’options doit être faite pour renforcer les liens entre les prélèvements verts déjà en place et futurs.

L’impôt vert sera désormais d’actualité. Un dialogue sera tenu autour des propositions de réformes nécessaires pour la mise en place d’un cadre de fiscalité verte. Les mesures incitatives pour les investissements seront initiées. Ceci pour atténuer les émissions de gaz à effet de serre ou à réduire la consommation d’énergie. Le gouvernement va initier des taxes sur les émissions de CO2 et sur l’utilisation de technologies grandes consommatrices d’énergie.

Les engagements préexistants des décideurs politiques comprennent une réduction de 50 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2025. Ils prennent aussi en compte la préservation de 98 % des forêts tropicales gabonaises. La fiscalité verte ou écologique vise à taxer les activités et produits polluants. Ceci pour inciter les acteurs à adopter des pratiques plus respectueuses de l’environnement. L’écofiscalité sera une source de revenus supplémentaires pour le trésor public gabonais. Elle est un moyen jugé utile pour décourager la pollution des industries lourdes et polluantes.

Leave a reply