Le Gabon prévoit d’inscrire son patrimoine immatériel auprès de l’UNESCO

0
476

La Commission nationale de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a lancé une formation de deux jours pour les acteurs culturels du Gabon. Cette formation s’inscrit dans le cadre du renforcement des agents travaillant dans le secteur de la valorisation du patrimoine gabonais. L’objectif est de conduire le processus d’inscription des éléments immatériels du Gabon au patrimoine de l’UNESCO à travers les expériences acquises. Au cours de cette formation, les participants ont appris à rédiger des formulaires techniques d’inscription.

Selon le Dr Clandère Angée Angone, consultante de l’UNESCO, «l’avantage c’est de montrer ce que nous savons et de nous approprier déjà la connaissance sur nos éléments parce que nous avons constaté que ce sont les autres qui viennent étudier et prendre connaissance de notre richesse. A nous-mêmes de le faire et puis de montrer ce que nous sommes et ce que nous savons ». En outre, un comité se réunit chaque année pour évaluer les candidatures. Cette évaluation leur permet de décider de l’inscription des pratiques culturelles et des expressions du patrimoine immatériel proposées par les États présents à la convention de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine immatériel de 2003.

« Toutes les communautés devraient choisir les éléments les plus pertinents de leur patrimoine culturel immatériel et aller vers le ministère de la culture pour engager leur inscription sur la liste du patrimoine mondial », a déclaré le Dr Clandère Angée Angone.

Leave a reply