Le Gabon réduit de moitié le coût de la prise en charge des cas d’AVC aux assurés Cnamgs 

0
118

Le Gabon a présenté les nouveaux avantages liés aux personnes assurées de la Caisse nationale d’assurance-maladie et de garantie sociale (CNAMGS). Le coût de la prise en charge des cas d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) est réduit de moitié pour les assurés du Cnamgs. L’offre est valable au sein de la toute première unité de prise en charge des accidents vasculaires cérébraux (AVC) à la phase aiguë. Elle est installée au sein du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL).

Selon cet établissement hospitalier de référence, le traitement et la prise en charge coûtent désormais environ 600 000 FCFA contre plusieurs millions de FCFA dépensés lors des évacuations sanitaires. Les assurés de la Cnamgs paieront la moitié du prix. Ce qui va également réduire le nombre des évacués sanitaires à l’étranger dus aux AVC.

L’AVC est une interruption soudaine de l’apport sanguin au cerveau, en raison d’un vaisseau sanguin bouché. Il peut avoir pour cause une hypertension artérielle non contrôlée ou certaines maladies cardio-vasculaires. Au Gabon, les AVC constituent la première cause d’hospitalisation et de mortalité au service de neurologie du CHUL. Les cas de maladies des AVC sont prévalant dans les urgences du CHUL avec un taux d’occupation en lit du service de neurologie de 85%.

Il y a peu, ledit service ne disposait encore que deux unités. Il s’agit de celles de la consultation externe et explorations fonctionnelles et une unité d’hospitalisations qui compte 25 lits. Désormais, la formation hospitalière dispose d’une nouvelle unité avec des compétences plus larges dans la prise en charge des AVC à la phase aiguë.

Leave a reply