Le Gabon réintègre l’ITIE 

0
303

Le Gabon vient de réintégrer l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE). Sa nouvelle candidature a été approuvée par le conseil d’administration de cette organisation aujourd’hui. Le Gabon devient ainsi le 56e pays au monde à mettre en œuvre la Norme ITIE. Il se positionne comme le 27e pays africain à intégrer ladite organisation.

Le Gabon renouvele ainsi son engagement à la transparence des industries extractives. « L’ITIE peut aider à jeter les bases d’une gestion transparente des richesses provenant des ressources naturelles du Gabon. Nous sommes heureux d’accueillir à nouveau le Gabon. En tant que pays mettant en œuvre l’ITIE. Nous nous réjouissons de travailler ensemble pour promouvoir l’ouverture, renforcer la gouvernance et éclairer le débat public au Gabon« , a déclaré Helen Clark, présidente du Conseil d’administration de l’ITIE.

Le Gabon avait rejoint l’ITIE en 2007. Le pays a été radié en février 2013 après avoir omis de soumettre un rapport de validation dans le délai convenu. Il a pu réintégrer l’organisation, 8 ans après son retrait grâce au soutien du FMI, des partenaires internationaux et des structures nationales. La mise en œuvre de l’ITIE offre à la société civile du Gabon la possibilité de s’engager dans la gestion du secteur extractif. Le pays devra prévoir les changements futurs dans sa production pétrolière et maximiser les revenus au profit des citoyens.

L’ITIE a élaboré un plan visant à améliorer la gouvernance et la transparence des industries extractives. Ceci afin de gérer le secteur pour favoriser une croissance économique inclusive et un développement durable.

Leave a reply