Le Gabon travaille pour introduire ses produits au sein de la Zlecaf

0
129

Le gouvernement gabonais travaille pour introduire ses produits au sein de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf). Il s’agit des produits  de 96 entreprises installées dans la zone économique spéciale (ZES) de Nkok. Le sujet était au cœur de la visite  du secrétaire général de la Zlecaf, Wamkele Méné, au Gabon la semaine dernière.

«Il y a des investissements dans ces zones avec la création des emplois, la recherche et le développement. Nous trouverons donc les voies et les moyens pour les intégrer dans la chaine de valeur de la Zlecaf pour que le pays puisse en profiter et que les emplois soient créés. C’est pour moi un objectif prioritaire que nous devons atteindre », a déclaré Wamkele Méné.

Jusque-là, les produits des 96 entreprises de la ZES ne sont pas éligibles à la Zlecaf. Ils continuent de bénéficier des exonérations de Taxe sur valeur ajoutée sur une durée de 25ans. Ces entreprises bénéficient également d’une exonération des droits de douanes à l’import et Export au Gabon.

La ZES de Nkok est aujourd’hui responsable de pas moins de 40% des exportations du pays. « Nous croyons qu’aujourd’hui les zones économiques peuvent être complètement intégrées dans le programme de la Zlecaf. C’est cela notre stratégie», a déclaré Carmen Ndaot, ministre de la Promotion des investissements.

Les autorités gabonaises travaillent à ce que les négociations aboutissent. Ainsi ces entreprises pourront mettre leur produits sur le vaste marché de la Zlecaf de plus d’un milliard de consommateurs. Cette disposition pourra contribuer au développement du commerce entre les pays africains pour industrialiser le continent.

 

 

 

Leave a reply