Le Gabon veut mettre en place son propre indicateur national de performance 

0
126

Le Gabon projette de créer un indicateur national de performance. Celui-ci viendra en remplacement au rapport Doing Business de la Banque mondiale. Il permettra d’améliorer son climat des affaires. Il s’agit d’un projet en gestation. Sa mise en œuvre a été annoncée par le service de la communication du Plan d’accélération de la transformation (PAT) de l’économie gabonaise.

« Après l’annulation du rapport Doing business, le gouvernement gabonais a décidé de mettre en place son propre indicateur de performance. Ceci, pour mieux apprécier les innovations menées pour le climat des affaires dans le pays« , a expliqué une note du PAT.

Cet indicateur national permettrait au gouvernement de poursuivre la mise en œuvre des réformes engagées dans le cadre du Doing Business. Ceci afin d’  »offrir au secteur privé un climat des affaires simplifié et facilité. Le projet permettra au Gabon de jouer pleinement son rôle de moteur de croissance« , a indiqué le ministre gabonais de la Promotion des investissements, Carmen Ndaot.

La Banque mondiale a mis fin à la publication du rapport Doing Business en septembre dernier. La raison tourne autour de certaines irrégularités constatées dans la manipulation des données. Cependant, malgré cette annulation, les autorités gabonaises ont décidé de poursuivre avec la mise en œuvre des réformes. Il s’agit notamment de celles engagées dans le cadre du Doing Business. Le but était d’améliorer l’environnement des affaires et de l’investissement dans le pays.

Le Gabon a prévu de réaliser 32 réformes, à l’horizon 2023. Elles sont réparties dans 7 indicateurs. Ces réformes incluent la création d’entreprises, le raccordement à l’électricité, le commerce transfrontalier, le paiement des taxes. S’en suivent l’octroi du permis de construire, le transfert de propriété et la justice commerciale. À en croire le gouvernement gabonais, 13 réformes prescrites par le Doing Business entre 2019 et 2020 ont déjà été réalisées.

Leave a reply