Le gouvernement envisage de créer un observatoire pour mieux protéger les droits des femmes

0
344

La ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Erlyne Antonela Ndembet-Damas, a présenté le 23 mars en Conseil des ministres le projet de loi portant élimination des violences faites aux femmes. Pour un meilleur suivi de ce projet de loi adopté par le gouvernement, elle a demandé la création d’un observatoire national des droits des femmes.

Au total, trois projets de loi ont été adoptés par le Conseil des ministres, visant à promouvoir l’égalité des sexes et à lutter contre les violences faites aux femmes. Ces projets de loi, pour les autorités gabonaises, devraient contribuer dans les meilleurs délais à la réalisation des objectifs.

Le projet de loi sur l’élimination des violences faites aux femmes a été adopté en application de l’article 47 de la Constitution. Ce projet de loi adopté «vise à mettre en place, les mesures permettant de protéger les femmes contre toutes les formes de violences et de discriminations, de les prévenir, les poursuivre et les éliminer, de même que les violences qui les affectent de manière disproportionnée dans le milieu familial, en promouvant l’égalité réelle entre les femmes et les hommes», a précisé le communiqué finale du conseil des ministres.

Pour la mise en œuvre du projet, toutes les administrations concernées ont un rôle à jouer. Le texte prévoit également la création d’un observatoire national des droits des femmes. Cela permettra un meilleur suivi de sa mise en œuvre.

Leave a reply