Le gouvernement gabonais lance des contrôles sur le prix et poids du pain vendu sur le territoire

0
795

Le gouvernement gabonais a lancé des contrôles sur le prix et le poids du pain vendu sur le territoire. Il s’agit d’une mesure qui fait suite aux velléités enregistrées chez les boulangers du pays. Ces derniers s’emploient à augmenter le prix du pain à cause de la hausse du prix de la farine de blé.

«  Les autorités compétentes veillent au respect des normes de qualité de la baguette et de la demi-baguette. Ceci pour le grammage de ces produits sur l’ensemble du territoire national. Les opérations de contrôle sont accentuées à cette fin en zone rurale comme en zone urbaine « , a indiqué le ministère gabonais de l’Économie.

Cette administration précise que toute pratique de coûts excédant les montants de 125 FCFA pour la baguette et de 75 FCFA pour la demi-baguette constitue une infraction. Par conséquent, les populations doivent dénoncer systématiquement tous les abus observés sur le marché. Ceci en appelant au numéro vert gratuit « 8085  ». Au bout du fil, les services de la direction générale de la concurrence et de la consommation recevront les plaintes des populations. Les sanctions peuvent aller des amendes à la suspension de l’activité commerciale pour les hors-la-loi.

Sur le marché international, le prix du blé connaît une hausse. Cette augmentation se répercute sur les marges des meuniers au Gabon qui ont augmenté le prix du sac de farine de 50 kg. Initialement vendu à 16 200 ou 9 000 FCFA, ceux-ci souhaitent le porter à 21 000 ou 22 000 FCFA. Suite aux négociations avec le gouvernement gabonais, le 4 janvier dernier à Libreville, le prix de vente du sac de farine de 50 kg a été maintenu à 19 000 FCFA. Les boulangers bien qu’achetant la farine à un prix plus élevé sont tenus de vendre la baguette à 125 FCFA.

Leave a reply