Le gouvernement gabonais ouvre le secteur des établissements de jeux à la concurrence

0
31
jeux-argent

À compter de ce jour, le secteur réunissant les établissements de jeux est ouvert à la concurrence au Gabon. Le gouvernement permet aux opérateurs souhaitant s’implanter dans le secteur des jeux de divertissement, d’argent et de hasard, de manifester leur intérêt. Leur implantation se fera par l’instauration d’un numerus clausus.

L’offre est disponible pour plusieurs catégories d’établissements. La première catégorie prend en compte les casinos, loteries, exploitation des machines ou appareils à sous. La deuxième catégorie concerne les paris sur les courses de chevaux en salles, en hippodromes ou en kiosques, paris sportifs en salles ou en kiosques. Quant à la troisième catégorie, elle concerne les entreprises de paris en ligne.

Le ministère de l’Intérieur invite les opérateurs économiques intéressés à manifester leur intérêt du 23 juin au 14 juillet prochain. Ceci pour obtenir les autorisations, licences, déclarations d’exploitation des établissements des jeux de divertissement, d’argent, de hasard ou en ligne. L’autorisation d’exercer court sur une période de cinq ans renouvelables. Ceux exerçant sur le territoire national et déjà installés sont invités à prendre connaissance des nouvelles exigences de l’ordonnance pour la régularisation de leurs entreprises.

Leave a reply