Le gouvernement gabonais suspend le Parti du Rassemblement des Gaulois pour tribalisme 

0
220

Le gouvernement gabonais a récemment suspendu le Parti du Rassemblement des Gaulois. La décision a été rendue publique, samedi dernier, par le ministre gabonais de l’intérieur, Lambert-Noël Matha. Toutes les activités dudit parti sont suspendues pour des faits de tribalisme. Le ministre d’État a annoncé cette décision suite aux allégations aux relents de tribalistes prononcés par le parti de Max Anicet Koumba.

Les propos ont été tenus jeudi dernier au cours des travaux de la deuxième session ordinaire du Conseil national de la démocratie (CND). Selon le ministre de l’Intérieur, Max Anicet Koumba, a tenu des propos « antirépublicains ». Ce dernier aurait remis en cause la cohésion nationale, les fondements de la démocratie, et le fonctionnement des partis politiques dans un Etat de droit. « Le gouvernement gabonais condamne avec la plus grande énergie ces allégations ignobles. Il exige de l’intéressé des excuses publiques sous réserves d’éventuelles poursuites judiciaires« .

Lors de la deuxième session du CND, Max Anicet Koumba a déclaré que « les dysfonctionnements constatés dans la conduite des affaires du Gabon sont causés par l’incivisme. Puis de l’indiscipline d’un petit nombre de nos compatriotes« . Il a ajouté et affirmé que le « Gabon est bloqué par l’imposture des Panwè (ethnie fang) et le tribalisme« . Le président de l’institution, Séraphin Ndaot-Rembogo, a alors exigé séance tenante le retrait de cette affirmation. Max Anicet Koumba s’est exécuté. Puis, il a été suspendu des travaux.

Leave a reply