Le gouvernement veut inciter les opérateurs forestiers à obtenir la certification FSC

0
192

Les entreprises non certifiées FSC paieront désormais 800 FCFA /ha pour la taxe sur la superficie forestière au lieu de 400 FCFA. Le gouvernement a décidé de doubler la taxe sur la superficie forestière, selon le dernier rapport de l’Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT). Dans le même temps, les entreprises certifiées FSC ne paieront que 300 FCFA/ha pour la taxe sur la superficie.

Avec cette disposition, le gouvernement veut amener les entreprises à se faire certifier par le Forest Stewardship Council (FSC). Cela contribuera à atteindre les objectifs de la politique nationale de gestion durable et responsable des forêts, grâce à la certification d’ici 2022 de toutes les forêts du Gabon.

La norme FSC délivrée par l’organisation non gouvernementale indépendante Forest Stewardship Council garantit une exploitation durable et les droits des travailleurs. Le FSC «est un gage de légalité qui permet d’ouvrir des marchés», selon les membres de l’organisation. Pour eux, le Gabon pourrait en tirer des avantages économiques.

Les opérateurs forestiers sont contre l’approche du gouvernement. La taxe sur la superficie forestière a été fixée à 400 FCFA/ha par la loi de finances 2012. En septembre 2018, le chef de l’Etat a annoncé que «toutes les concessions forestières du Gabon devront être certifiées FSC d’ici 2022 ». La majorité des opérateurs forestiers ont adhéré à cette idée. Mais, ils dénoncent le coût élevé de la certification. Ils seront contraints de le faire avec la stratégie du gouvernement pour éviter de perdre leur contrat de concession.

Leave a reply