Le groupe saoudien Al Sharif débarque en territoire gabonais

0
143

Le groupe saoudien Al Sharif compte ouvrir une filiale locale en territoire gabonais. Les responsables de ladite entreprise ont récemment engager les démarches allant dans ce sens. Une délégation du groupe a été reçue en audience par le ministre gabonais du commerce des petites et moyennes entreprises et de l’industrie. Hugues Mbadinga Madiya a reçu ladite délégation conduite par son président directeur général, Al Sharif Nawaf Bin Faiz Bin Abdul Hakim.

« L’échange entrait dans le cadre de la promotion de la politique de diversification des partenaires au développement. Ceci conformément aux orientations des plus hautes autorités du pays, en tête desquelles le Président Ali Bongo Ondimba. Il s’est engagé dans la relance de l’économie nationale via le Plan d’Accélération et de Transformation », a indiqué le ministère du commerce.

Le groupe saoudien souhaite investir dans le domaine industriel. Il explique ce choix de secteur par le climat des affaires jugé propice en territoire gabonais. Les investisseurs saoudiens vont ainsi ouvrir leur filiale au Gabon pour la mise en œuvre de leur projet. Pour l’heure, aucune date n’a été fixée pour l’ouverture de ladite filiale. Néanmoins, le projet d’installation est en gestation depuis plusieurs mois.

Le projet a été évoqué une première fois en février dernier au cours d’un séjour effectué par le vice-président de l’entreprise au Gabon. Husain Al Natiei avait revendiqué à cette occasion, 40ans d’expertises et 90 projets réalisés par le groupe à travers le monde. Notamment en France, en Tunisie, en Égypte, au Tchad et aux Émirats. Al Sharif s’est longtemps spécialisé dans la fourniture d’énergie. Au Gabon, l’entreprise compte installer une filiale dans la production de l’énergie. Suite aux échanges, le groupe a procédé à la signature d’un contrat avec la société d’énergie et d’eau du Gabon (Seeg). Ceci, dans le cadre de la réalisation du projet de sécurisation de l’alimentation en électricité de la ville de Moanda. Le projet entend améliorer la qualité et la stabilité de l’énergie fournie dans cette zone minière.

Leave a reply