Le président Ali Bongo appelle la communauté internationale à consacrer 1% du PIB mondial à la nature

0
36
ABO-AG-Onu

Le président Ali Bongo a eu l’occasion hier de s’adresser une fois de plus à la communauté internationale. Son discours a été prononcé au cours de l’Assemblée générale des nations unies qui s’est ouverte hier à New York. Le chef de l’État gabonais a fait le tour des sujets d’actualité, des phénomènes sociétaux et sociaux et des sujets d’urgence.

Le Gabon propose à la communauté internationale de consacrer 1% du PIB mondial à la préservation de la nature, de l’environnement et de la biodiversité. Il s’agit d’un sujet sur lequel le Gabon développe une certaine sensibilité. Le pays est lui-même cité en exemple sur le plan régional, continental et international en matière de protection de l’environnement. « Je trouve la crise de la biodiversité extrêmement alarmante. La COP15 à Montréal sera un moment décisif pour l’humanité. Il est essentiel que nous adoptions un cadre mondial ambitieux en matière de biodiversité. Le temps est venu de passer des milliards aux trillions, en mobilisant 1% du PIB mondial pour la nature », a déclaré le président Ali Bongo Ondimba.

Avec 88% de couverture forestière et une déforestation bien inférieure à 0,1%, le Gabon est un pays « High Forêt, Faible Déforestation ». Depuis la COP 15 à Copenhague, le Gabon a absorbé plus d’un milliard de tonnes de dioxyde de carbone. « Nous absorbons plus de cent millions de tonnes de dioxyde de carbone de l’atmosphère chaque année », a ajouté le président gabonais, Ali Bongo.  Le pays a atteint et dépassé l’objectif de neutralité carbone de l’accord de Paris. La prochaine étape va consister à la création d’un marché du carbone à séquestration nette pour maintenir cette performance jusqu’en 2050 et au-delà.

Leave a reply