Le président Ali Bongo Ondimba attendu au sommet conjoint de l’Union européenne et africaine

0
405

Le président Ali Bongo Ondimba s’est envolé ce jour pour Bruxelles. Il est attendu au sommet conjoint de l’Union européenne et africaine. Ce grand rendez-vous se tiendra les 17 et 18 février.

Le 1er février, le chef de l’Etat avait échangé avec Alexis Lamek, l’ambassadeur de France au Gabon, sur les enjeux de cette rencontre. Une semaine plus tard, il s’entretenait avec la présidente de la Commission de la défense de l’Assemblée nationale française, Françoise Dumas, et une délégation française.

Ledit sommet aura pour enjeu le partenariat Europe-Afrique dans un contexte de crise sanitaire liée à la Covid-19 et d’instabilité en Afrique de l’Ouest. Il devrait permettre à l’UE, de plus en plus concurrencée par les pays émergents comme la Chine ou la Russie, de réaffirmer son souhait de demeurer « à tous égards« , le premier partenaire de l’Afrique.

En tournée en Afrique, la présidente de la Commission européenne a d’ailleurs annoncé plus de 150 milliards d’euros pour alimenter des projets d’infrastructures en Afrique, d’ici 2027. Pour maintenir les intérêts de l’Europe face à l’influence de la Chine sur le continent. Les fonds seront principalement destinés à la réduction des risques de catastrophe naturelle, aux énergies renouvelables, aux transports, à l’éducation et à l’accès à Internet.

Le président Ali Bongo Ondimba devrait réitérer les efforts et les engagements du Gabon en matière de protection de l’environnement. Le numéro 1 gabonais pourrait appeler l’UE à soutenir davantage les pays africains pour leur adaptation aux changements climatiques. Il évoquera également les questions de paix, sécurité et gouvernance. Ensuite, il soulignera la situation de la production de vaccins et le renforcement des systèmes de santé en cette période de crise sanitaire. Le président Ali Bongo Ondimba est également attendu sur les questions de changements climatiques, de financement de la croissance, de transition énergétique ou de connectivité numérique et logistique.

Le président gabonais est considéré comme l’un des chefs d’Etat africains les plus engagés sur la scène diplomatique. Une perception renforcée par le rôle majeur joué par le Gabon dans la lutte contre le réchauffement climatique. Le pays occupe pour les deux années à venir une place importante au sein du Conseil de sécurité de l’ONU.

Leave a reply