Le président Ali Bongo plaide pour la protection des forêts comme celle du Bassin du Congo 

0
244

Le président Ali Bongo Ondimba a, une fois de plus, attiré l’attention des dirigeants mondiaux sur la nécessité de la protection des forêts. Il y a notamment celle du Bassin du Congo. Une tribune lui a été dédiée dans le quotidien britannique The Times. Il faut, selon lui, protéger les écosystèmes naturels de l’Afrique qui absorbent le carbone et leur permettre de se développer.  

Ce mécanisme pourra permettre aux pays d’atteindre un taux d’émission nette nul au niveau mondial. Le président Ali Bongo accorde une importance à cet événement décisif pour l’avenir de la planète qu’est la Cop26. « Les forêts, les savanes, les mangroves et les récifs coralliens de mon continent forment ensemble un système de survie essentiel à la planète toute entière. Le mécanisme financier équitable nécessaire pour les protéger, n’ont pas reçu la priorité qu’ils méritent afin de garantir le succès de la Cop26. Les forêts du Bassin du Congo ont une importance particulière. Ceci en raison de leur capacité à éliminer le dioxyde de carbone de l’atmosphère. Le monde a besoin des forêts tropicales du Bassin du Congo pour notre avenir à tous« , a déclaré le président Ali Bongo Ondimba.

Le président Ali Bongo invite les dirigeants présents à la Cop26 à accompagner et soutenir les actions du Gabon pour protéger les forêts. Il suffira de se baser sur la politique de protection environnementale convoitée par le Gabon. Le n°1 Gabonais est le chef de file des négociateurs africains pour la préservation du climat. Il œuvre pour la prise des mesures décisives pour la protection des forêts.

Leave a reply