Le REFAV présente ses missions et activités au gouvernement gabonais 

0
154

Le Réseau international des femmes avocates (REFAV) a eu l’occasion de présenter ses missions et activités. L’équipe dirigeante a été reçue en audience hier par le ministre gabonais de la justice, Erlyne Antonela Ndembet Damas, à Libreville.

Le REFAV s’occupe du renforcement des capacités des membres. Ils sont au nombre de 100 à travers le monde. Ces femmes œuvrent également dans le cadre de la problématique de la représentativité des femmes avocates dans les ordres. L’organisation lutte contre les discriminations au sein du corps et dans la société civile. Elle sensibilise aussi au sujet de l’égalité Homme-Femme et l’implémentation des accords de Maputo.

La délégation était conduite par Me Félicité Esther Zeifman, secrétaire général dudit réseau et avocate au Barreau de Paris. L’occasion a été pour elle de solliciter le parrainage du garde des Sceaux pour la cérémonie de reconnaissance des premières femmes avocates d’Afrique noire francophone et de Haïti. L’activité porte essentiellement sur la reconnaissance des femmes avocates pionnières. Un hommage sera rendu à Me Marlyse Issembé, première femme Avocate de la République Gabonaise. Des distinctions sont également prévues pour les femmes avocates aux assises de la Conférence Internationale des Barreaux (CIB).

La demande de parrainage du REFAV s’inscrit dans le cadre des activités de la Conférence Internationale des Barreaux (CIB) de tradition juridique commune. Leur congrès démarre ce jour à Libreville. Lors de la soirée de gala du 03 décembre prochain, des reconnaissances seront également décernées aux femmes gabonaises qui se battent au quotidien. Leur champ d’action englobe les discriminations et violences à l’égard des femmes.

Leave a reply