Le secrétaire général de l’OIF Louise Mushikiwabo reçu en audience par le président gabonais

0
210

Le secrétaire général de l’organisation internationale de la francophonie (OIF) a été reçu en audience par le président gabonais. Le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba s’est entretenu hier avec Louise Mushikiwabo.  Les échanges ont porté essentiellement sur la relation du Gabon avec cette institution. Les deux autorités ont également discuté du projet d’adhésion du Gabon  au Commonwealth.

Le président gabonais a indiqué que ces deux initiatives ne s’opposent nullement. Il affirme que l’appartenance du Gabon à la grande famille de la francophonie et son ouverture au monde anglophone sont complémentaires. Ceci dans « le pluralisme linguistique entre autres ».

La France est jusqu’ici, le partenaire privilégié du Gabon au plan économique. Et le français est la langue officielle parlée au Gabon. La décision du pays de se rapprocher de l’espace anglophone remonte à des années en arrière. Le président a manifesté sa volonté d’élargir les partenaires du Gabon depuis son accession à la magistrature suprême en 2009.

Le chef de l’Etat gabonais souhaite introduire l’anglais comme deuxième langue au Gabon. Ceci à l’image du bilinguisme du Rwanda et du Cameroun qui sont tous les deux membres à la fois de la francophonie et du Commonwealth.

L’audience accordée au secrétaire général de l’OIF intervient après le séjour à Londres, du président Ali Bongo Ondimba. Lors de ce déplacement, il a affirmé la volonté du Gabon d’adhérer au Commonwealth. Pour le président, ce serait pour le Gabon un tournant historique. « Cette volonté commune pourrait se concrétiser dès le prochain Sommet du Commonwealth à Kigali en juin 2021 », a-t-il indiqué.

Leave a reply