Le secteur privé gabonais valorisé grâce à la contribution de Nourredin Bongo Valentin

0
196

Le secteur privé gabonais est de plus en plus compétitif. Le gouvernement s’est chargé de tracer la feuille de route pour rendre le secteur attractif. Grâce à l’implication de la Coordination Générale des Affaires Présidentielles, les investisseurs privés ont désormais plus de visibilité. Cela s’est traduit par un niveau inédit d’ investissements privés selon Nourredin Bongo Valentin. Il a récemment dressé le bilan de ses Ving et un mois passés à la tête de la Cgap.

L’ensemble des projets ont été réalisés auparavant via l’endettement de l’Etat. Désormais, ils sont mis en œuvre grâce à des investissements privés et à la dette supportée par les projets eux-mêmes. Ces évolutions  contribuent  à l’amélioration de la compétitivité du pays. Elles militent également pour l’assainissement des finances publiques et à la soutenabilité de la dette. Plusieurs conventions de prêts proposées par des bailleurs ont ainsi été annulées pour limiter le niveau d’endettement du Gabon.

Dans un contexte de crise et de chômage, la Coordination Générale des Affaires Présidentielles a accompagné le gouvernement dans l’adoption d’un nouveau code du travail. Ce nouveau code a permis de stimuler l’emploi avec l’ouverture du marché du travail à de nouvelles catégories de travailleurs. Il a contribué au renforcement de l’apprentissage. Le pays est davantage attractif et ouvert aux investisseurs. Les questions de précarité de l’emploi et de discrimination est également en voie d’être éradiquées.

« Malgré la crise sanitaire actuelle, le Gabon est mieux préparé et mieux positionné. Le pays est encore plus solide qu’il ne l’était en 2019. Aujourd’hui, ce n’est pas la fin d’une histoire mais le début d’un nouveau chapitre. Il s’ouvre avec la même détermination et la même conviction », a indiqué Nourredin Bongo Valentin.

Leave a reply