Le service Gabon Égalité enregistre près de 2000 plaintes liées aux violences basées sur le genre

0
102

Le service Gabon Égalité a reçu près de 2 000 appels sur le numéro vert 1404. Il s’agit d’une ligne ouverte pour recevoir les plaintes relatives aux violences basées sur le genre. Le bilan est rendu public 8 mois après le lancement dudit numéro. Cela équivaut à près de 218 appels enregistrés par mois.

Sur les 1 747 appels au secours traités et orientés, 68 ont débouché sur des prises en charge de victimes dans les hôpitaux publics. Ces appels ont aussi conduit à l’accueil de 277 personnes dans les cellules d’écoute du ministère des Affaires sociales.

Le service « Gabon Égalité » ne précise pas quelle est la proportion de femmes ou d’hommes concernée par ces appels. Le numéro d’urgence a néanmoins été mis en place pour les victimes en général et les femmes, en particulier. Celles-ci ont la possibilité de parler et dénoncer, leurs agresseurs. « Parler et dénoncer face à cette réalité rendue invisible par ce même silence. Parler et dénoncer, en toute confiance, pour que toutes ces souffrances inhumaines cessent, et elles vont cesser « , a préconisé le Premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda au lancement dudit numéro.

Les femmes représentent 90 % des victimes de violences sexuelles et 83 % des victimes de violences économiques au Gabon. Il existe peu de services offrant aux femmes victimes une prise en charge médicale, psycho-sociale et judiciaire. Ce constat a été fait par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba. Il a conduit le gouvernement à adopter un projet de loi portant élimination des violences faites aux femmes. C’est pour pallier l’absence d’une législation spécifique en la matière.

Leave a reply