Le syndicat des transporteurs souhaite que le couvre-feu commence à 22h au lieu de 18heures

0
212

Le Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (Syltteg) a demandé un réaménagement des heures de couvre-feu, institué par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. C’est ce qui ressort d’un communiqué publié le samedi 13 mars 2021. Ils ont exhorté le gouvernement à ramener le couvre-feu de 22 heures à 5 heures du matin.

Le couvre-feu a été fixé de 18 heures à 5 heures du matin par le gouvernement en raison de l’augmentation des cas de contamination liés à la deuxième vague de Covid-19. Cette décision a été jugée exagérée par la population. Ces mesures restrictives ont conduit la population des différentes villes à initier le « mouvement des casseroles ». Aujourd’hui, c’est le Syltteg qui demande la réorganisation des heures du couvre-feu.

Selon le président du Syltteg, Jean-Robert Menie, le réaménagement du couvre-feu « permettra aux transporteurs d’avoir un temps de travail assez conséquent, aux populations de regagner plus facilement et rapidement leurs domiciles. Mais aussi d’avoir une augmentation du rendement », a-t-il déclaré. Par cette même occasion, il a dénoncé la concurrence déloyale qui a été créée par l’arrivée de particuliers qui transportent des personnes sans payer aucune taxe, y compris le harcèlement policier.

Leave a reply