Le volume des paiements par mobile money en hausse de 666 % au Gabon en 2020

0
152

Les paiements par mobile money connaissent une hausse de 666 % en territoire gabonais. Ce mode de paiement mobile est très convoité dans le pays. Le Gabon a atteint 353 milliards FCFA de transaction en 2020. Ces chiffres proviennent du récent rapport du Fonds monétaire international (FMI) sur le nouveau programme avec le Gabon. Cette hausse des paiements par mobile money est due à l’apparition de la pandémie du Covid-19. 

« Pour surmonter l’obstacle du manque d’agences bancaires physiques dans certaines localités, les autorités ont permis le développement du mobile money. Suite à la pandémie de COVID-19, le volume des paiements par mobile money a été multiplié par six en un an. Ceci, passant de 55 milliards FCFA en 2019 à 353 milliards FCFA en 2020 « , a indiqué le rapport. Durant la pandémie, plusieurs services se font de plus en plus via Mobile money. Il s’agit des services comme le paiement de factures, de salaires et autre.

Ce volume des paiements mobiles pourrait encore hausser en 2021. Les autorités gabonaises prévoient de digitaliser les moyens de paiement dans les commerces. Un groupe de travail a été chargé en avril dernier de concevoir à cet effet, « un plan de déploiement des moyens de paiement (E-moneyE-banking, TPE…)« . Ils seront actifs au sein des commerces et des entreprises. Le projet est piloté par le ministre du Commerce Hugues Mbadinga Madiya. Il bénéficie de l’implication des ministres de l’économie, Nicole Jeanine Roboty et du numérique, Gisèle Akoghet. 

Le gouvernement veut ainsi saisir l’opportunité de la crise sanitaire actuelle liée au Covid-19. C’est pour accélérer la transition vers le paiement électronique. À l’instar des cartes, virements bancaires, porte-monnaie électronique, Mobile Money. «  Toute crise est toujours porteuse d’opportunités. Aussi, malgré sa rigueur, la crise sanitaire actuelle doit nous amener à nous réinventer« , a affirmé Hugues Mbadinga Madiya, ministre du Commerce. Cependant, un défi reste à relever. Il s’agit de celui de faire adopter ces modes de paiement par les entreprises et les commerces.

Leave a reply