L’École normale des instituteurs de Libreville (ENIL) va rouvrir ses portes

0
52
ENIL

L’École normale des instituteurs de Libreville (ENIL) va rouvrir ses portes après 7 ans d’arrêt de ses activités pédagogiques. L’annonce a été faite vendredi dernier par le ministre gabonais de l’Éducation nationale, Camélia Ntoutoume Leclerq.

La reprise des cours à l’ENIL se fera dans quelques jours. Elle devrait permettre de relancer la formation des enseignants de l’école primaire qui souffre d’un déficit de personnel. Ceci depuis le gel des recrutements par l’État.

Cette réouverture de l’Enil est une décision qui émane d’une récente rencontre entre le ministère de tutelle et le Syndicat gabonais des enseignants et formateurs (Sygef). Les deux parties ont fait le tour de la situation globale de cette grande école.À la sortie de cette rencontre, le ministre de l’Éducation nationale a tenu à rassurer les syndicalistes sur la réactivité immédiate du gouvernement. Ceci concernant les problèmes liés au plan de carrière des enseignants formateurs, leur renouvellement, les budgets et les problèmes structurels auxquels ils font face.

 »Nous venons de passer sept ans sans avoir travaillé. Nous étions à la maison parce que nous sortons des gels de situation administrative particulièrement les concours et examens. Donc les ENI étaient en berne. Aujourd’hui, depuis qu’elle est arrivée, elle a organisé les concours de l’entrée à l’ENS et celui de l’ENI. Nous sommes très heureux’’, a déclaré Jean Guy Sima Efoua, secrétaire général du SYGEF.

Leave a reply