Les agresseurs de Jules-Ferry Ndounou-Ngouandjila répondent de leur acte au tribunal

0
522

Les agresseurs du 2e adjoint au maire de Franceville, Jules-Ferry Ndounou-Ngouandjila seront entendus par le tribunal correctionnel le 03 mars 2021. Ils ont été placés en détention à la prison centrale de Yéné le 24 février par le parquet de Franceville. Ils seront traduits devant les tribunaux pour « atteinte et manque de respect à l’autorité « .

Le propriétaire du magazine HB situé à Potos, Baker Hicham, Gabonais d’origine libanaise et ses 4 employés répondront de leurs actes concernant l’agression du 2ème adjoint au maire. Le 24 février, dans la capitale provinciale du Haut-Ogooué, le maire Jules-Ferry Ndounou-Ngouandjila aurait été agressé et battu par ces derniers. Il aurait subi des violences alors qu’il tentait de ramener à la raison le propriétaire du magasin HB du marché de Potos, par rapport à une décision municipale. Le procès permettra de déterminer les circonstances dans lesquelles l’autorité de l’adjoint au maire a été bafouée.

Le propriétaire du magasin serait reconnu pour ce type d’agression dans son magasin.  Les contrôleurs des prix, les inspecteurs des impôts ou les agents du commerce, y compris les clients, auraient déjà subi ces agressions de la part des Libanais.

Selon le 2ème adjoint au maire, il a été victime d’une agression le 24 février par le propriétaire du magasin HB et son personnel. « En tant que maire et chef du village, je n’ai pas réagi, parce que je savais que si on déclenchait une bagarre dans ce magasin, tous les badauds et toutes les populations qui étaient dehors  en auraient profité pour casser et piller. Je me suis maîtrisé jusqu’à ma sortie avec ceux qui sont venus m’arrêter », a-t-il déclaré.

 

Leave a reply