Les autorités centrafricaines n’ont pas pris part à la décision de renvoi du contingent gabonais 

0
804

Les autorités centrafricaines ne sont pas impliquées dans la décision prise par l’ONU de renvoyer les troupes gabonaises de la Minusca. Le président centrafricain l’a indiqué au cours de sa conférence de presse tenue ce jour en territoire gabonais. Le président Faustin-Archange Touadéra est actuellement en visite au Gabon. Il a été reçu par son homologue et ami, le président gabonais Ali Bongo Ondimba.

Il s’agit d’une visite qui intervient quelques jours après le renvoi des troupes gabonaises en mission pour le maintien de la paix en Centrafrique, Minusca. Elles ont dû replier sur décision de l’ONU, pour des faits présumés de violences sexuelles durant leur mission. Le président centrafricain indique n’avoir pas été consulté avant l’exécution d’une telle décision. « Quand la vérité éclatera, il y aura un rectificatif et les troupes gabonaises pourront revenir« , a-t-il ajouté.

Le président centrafricain, Faustin-Archange Touadéra a saisi l’occasion pour remercier le peuple gabonais et les autorités gabonaises. Notamment pour leur engagement historique auprès de la RCA. Il a précisé que ce départ de la troupe gabonaise n’a pas été sans conséquences pour le pays. Il a créé « une instabilité et des attaques ont eu lieu dans la zone laissée vide« . À ce jour, aucune plainte n’a été déposée par les présumées victimes d’agressions sexuelles. Il s’agit de celles qu’auraient perpétré les soldats de la troupe gabonaise en territoire centrafricain. Les enquêtes sont toujours en cours. 

Leave a reply