Les fripiers pourraient bientôt reprendre leur activité

0
255

Le maire de Libreville, Eugène Mba, a rencontré le 22 février 2021 le collectif des vendeurs de friperie. Au cours de leur entretien, les conditions d’une éventuelle reprise des activités de ce secteur dans la capitale ont été fixées.

Le collectif des commerçants de « Moutouki », représenté par Esté Manfoumbi, a fait plusieurs propositions au maire de Libreville au cours de cette réunion. L’édile de la capitale a évoqué une reprise des activités de ce secteur, sous réserve de quelques recommandations, notamment sanitaires. Il s’agit de l’observation des gestes barrières, du dépistage des commerçants de friperie, de l’acquisition de gels hydro-alcooliques, du port de gants et du respect de toutes les autres mesures édictées par le gouvernement.

Selon le 4ème adjoint au maire, chargé de la gestion des marchés municipaux, Edgard Nziengui Nziengui, « le maire s’est voulu ouvert et a reçu un chapelet de propositions à étudier et voir dans quelle mesure nous pouvons accompagner ces opérateurs qui pour la plupart sont des compatriotes, des jeunes étudiants ».

Le 8 février, le maire de Libreville avait interdit la vente de friperie dans la ville. Cette mesure a été prise en raison de la crise sanitaire, avec des cas de contamination  qui ne cessent d’augmenter. Cette décision a été prise sans aucune mesure d’accompagnement. Grâce aux démarches entreprises auprès du maire, les opérateurs de ce secteur pourraient reprendre leur activité dans les prochains jours.

 

Leave a reply