Les prisons de Nkoltang et de Libreville bientôt réaménagées

0
297

Les prisons de Nkoltang et de Libreville seront bientôt réaménagées. Le gouvernement vient de franchir un pas décisif dans le processus engagé de réhabilitation et de construction de ces infrastructures. Le ministre gabonais de la justice, Erlyne Antonella Ndembet Damas a tenu une réunion mercredi dernier à cet effet. Elle a rassemblé les techniciens du ministère des Travaux publics puis les principaux responsables de la Sécurité pénitentiaire. Les principales parties ont convenu de la mise en place d’une équipe censée veiller aux études et à la conception du projet.

La Garde des sceaux a saisi l’occasion pour repréciser les enjeux dudit projet. Il va demander un travail assez pragmatique et le respect des normes internationales en matière de construction de prison. Le ministre de la justice a insisté sur la régularité des comptes rendus hebdomadaire de l’évolution des études. Ils devront aider à la réalisation du projet. Tous les appels d’offres ont été passés. Le gouvernement et les entreprises adjudicataires ont signé tous les contrats. Tout est sous le format de financement et les études sont en cours.

Cette annonce de réhabilitation et de construction des prisons de Nkoltang et de Libreville intervient quelques jours après le lancement d’une campagne de lutte contre la surpopulation carcérale. Ces travaux en milieu carcéral vont aider le Gabon à asseoir davantage la notoriété du pays en matière de respect des droits de l’homme.

La prison centrale de Libreville est extrêmement peuplée. Elle a été construite pour accueillir 500 prisonniers mais elle contient 3000 personnes. Il s’agit des chiffres annoncés par le rapport 2019 de l’ambassade des États-Unis au Gabon sur les droits de l’Homme.

Leave a reply