Les projets prioritaires du PIEPAL prennent forme grâce à l’implication de Rose Christiane Ossouka

0
296

Les projets prioritaires du PIEPAL prennent peu à peu forme. C’est grâce à l’implication du Premier ministre gabonais Rose Christiane Ossouka Raponda. Le chef du gouvernement a fait mieux que tous ses prédécesseurs. Cela s’observe notamment en matière d’augmentation de la production en eau, de l’amélioration du réseau.

L’Etat gabonais et la SEEG ont signé une nouvelle convention de concession du service public de l’eau potable et de l’énergie électrique. Celle-ci marque la fin du monopole de cette entreprise publique. C’est le dernier aboutissement en date de cet engagement inédit du gouvernement pour offrir aux populations un service public de l’eau et de l’énergie de meilleure qualité.

Entre janvier et novembre 2021, il y a eu environ 5 réunions stratégiques de haut niveau. C’était des séances de travail entre le Premier ministre Ossouka Raponda, ses ministres, des hauts fonctionnaires et les opérateurs économiques nationaux. À chaque occasion, le Premier ministre n’a pas manqué de rappeler la mobilisation de l’Etat aux côtés de ses partenaires. Notons que le président de la République avait donné des consignes pour améliorer le quotidien des populations de manière concrète et durable.

Aujourd’hui, aucun axe principal du grand Libreville n’est épargné par l’empreinte de cette détermination. Cette détermination de remarque dans la mise en œuvre du programme intégré pour l’alimentation en eau potable et l’assainissement de Libreville (PIAEPAL). Son impact est relevé aussi au niveau du projet d’accès aux services de base en milieu rural et renforcement des capacités (PASBMIR). “Les réalisations envisagées dans le cadre de ce vaste programme émanent de l’ambition de garantir, à l’horizon 2025, un accès universel durable à l’eau potable. Puis l’assainissement dans un cadre de vie sain et amélioré, sur l’ensemble du territoire national.

La méthodologie pragmatique du Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda est mise en application par le ministre gabonais de l’Énergie dont l’activisme sur le terrain porte bien la marque de la “ Dame de Fer”. À terme, le PIEPAL permettra le renforcement et l’extension de 280 kilomètres du réseau d’eau potable du Grand Libreville. Ceci comprend les communes de Libreville, d’Akanda, d’Owendo et de Ntoum.

Leave a reply