L’Etat finance l’alimentation en eau potable de 30 villages à près de 400 millions de FCFA

0
205

Un budget de 400 millions de FCFA sera consacré à l’approvisionnement en eau de 30 villages des provinces de l’Estuaire, du Moyen-Ogooué et de l’Ogooué-Maritime. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du projet d’accès aux services de base en milieu rural (PASBMIR) et est financée par le gouvernement et la Banque mondiale.

Les travaux ont démarré dans la province de l’Ogooué-Maritime par la réhabilitation des installations d’eau dans les villages de Mayonami et d’Ibouka. Ces travaux, pris en charge par l’entreprise technologique de l’eau (ETE), permettront d’alimenter ces villages en eau potable.

Dans le cas du village de Mayonami, les travaux permettront de rénover et de sécuriser l’ancien forage. Selon Wilfried Nzoghe Obame, chef du service des eaux villageoises à la direction de l’eau, les travaux comprendront également la construction d’un nouveau château d’eau de cinq mètres de haut avec un réservoir de 1000 litres. L’entreprise technologique de l’eau se chargera aussi de la fourniture et la pose d’une conduite de 2 000 mètres de long en PEHD 50.

L’entreprise réalisera les travaux de génie civil, de nettoyage, de purge et d’entretien du puits existant dans le village d’Ibouka. Ces travaux seront suivis de l’analyse de l’eau et de l’installation d’une pompe hydraulique.

L’État, avec l’appui de ses partenaires, prévoit d’investir plus de 300 milliards de francs CFA d’ici 2023 afin d’améliorer l’accès des populations à l’eau potable et à l’électricité.

 

Leave a reply