L’Etat gabonais compte céder des terrains inexploités aux populations défavorisées

0
188

L’Etat gabonais prévoit céder des terrains inexploités aux populations défavorisées. Ces terrains étaient mis à la disposition des promoteurs immobiliers afin d’y réaliser des lotissements depuis 2011. La décision de la redistribution des terres aux profits des populations les plus défavorisées a été rendue public mercredi dernier. L’annonce a été faite par le directeur général de l’agence nationale de l’urbanisme, des travaux topographiques et du cadastre (Anuttc), Meye M’Obiang.

Les aménageurs privés avaient bénéficié de l’appui de l’Etat. Ce dernier leur avait cédé des titres fonciers afin de réaliser sur fonds propre des lotissements. Ces derniers devraient donner corps au projet de construction de 5000 logements. Des objectifs qu’ils n’ont malheureusement pas atteints. « Le constat qui se dégage est que les terrains cédés font plutôt l’objet de spéculation. Celle-ci réduise à néant l’engagement des pouvoirs publics de garantir un accès à la propriété pour les plus grands nombre », a indiqué Dexter Ilbert Meye M’Obiang, directeur général de l’Anuttc.

Le chef de l’Etat gabonais avait pourtant signé en janvier 2021 une ordonnance adressée à ces promoteurs privés. Ils avaient l’ultimatum de trois mois pour se conformer à la réglementation. Il était attendu d’eux qu’ils produisent des études validées par l’Anuttc. Puis qu’ils sollicitent les autorisations requises notamment le permis de lotir et permis de construire. Un ensemble de démarches préalables à tous les travaux. Malheureusement, aucun aménageur n’a satisfait à ces exigences.

Leave a reply