L’Oclad interpelle 48 immigrés clandestins au 1er campement d’Akanda

0
161

L’Office central de lutte anti-drogue (Oclad) a procédé à l’interpellation de 48 immigrés clandestins. Ces derniers étaient en provenance du Nigéria. Ils ont été arrêtés dans leur élan au 1er campement dans la commune d’Akanda.

Il s’agirait de 40 Nigérians, 6 Togolais et 2 Nigériens. Ils s’étaient tous agglutinés dans une habitation en attendant d’entrer en mouvement vers Libreville dès le lever du soleil dans un bateau de fortune. Plutôt que de profiter de Libreville, ils se retrouvent dans les locaux de la Direction générale de la documentation et de l’immigration (DGDI).

Grâce à des informations fournies par de bonnes volontés, les policiers s’étaient rendus dans une maison inhabitée. Dans celle-ci, logeaient momentanément les personnes clandestinement arrivées sur les terres gabonaises. Le réseau serait mis en place et entretenu par Assogbon Adewale, un trafiquant de drogue réputé. Pour l’heure, le présumé dealer passerait toujours entre les mailles serrées de la police. Un complice répondant au nom de Cyrille Ndoka aurait également été interpellé. C’est à ce dernier que revenait la lourde charge de faire traverser les clandestins jusqu’à la cité des ailes et d’autres grands carrefours de la capitale.

Leave a reply