Lutte contre la fraude sociale au Gabon, la collaboration de deux institutions contre le phénomène

0
407

Deux institutions gabonaises s’unissent pour lutter efficacement contre la fraude sociale au Gabon. Il s’agit de cette catégorie de fraude concerné les cotisations sociales au Gabon. La fraude ici consiste au non-paiement des cotisations des bénéficiaires alors que des retenues sont effectuées dans leur salaire.

Patrick Ossi Okori, directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a rencontré son homologue Sorel Ongollo. Ce dernier est le directeur général de la Caisse des pensions et des prestations familiales des agents de l’Etat (CPPF). Les deux autorités ont effectué une séance de travail hier à Libreville. Au cours de cette séance de travail, « la problématique de la fraude sociale » a été abordée. Les deux parties ont émis l’idée d’une rencontre régulière entre les deux institutions.

Pour l’heure, aucun détail de la coalition naissante entre les deux institutions n’a été révélé. La rencontre intervient quelques semaines après la note émise par la CNSS. Elle a publié dans cette note une liste de près d’une centaine d’entreprises insolvables en matière de cotisations sociales. « La Caisse nationale de sécurité sociale invite les employeurs à bien vouloir régulariser leurs situations sous quinzaine. Il s’agit de ceux ayant procédé à la déclaration de leurs cotisations du premier trimestre 2021 sans paiement », a indiqué Patrick Ossi Okori, directeur général de la Cnss.

Selon un audit effectué par la CNSS en 2019, près de 71 entreprises toutes catégories confondues doivent près de 260milliards de FCFA à l’institution financière. Ce montant émane des arriérés et des retards de paiement enregistrés dans la période. Il s’agit d’une somme pourtant prélevée sur les salaires des employés au titre des droits de pensions-retraite.

 

Leave a reply