Mouila, une détenue écope d’un mois de prison pour évasion

0
268

Le tribunal de première instance de Mouila a condamné une détenue à un mois de prison pour évasion. Incarcérée pour les faits de vol de bébé, Annie Mathilde Moussavou-Massandé s’est évadée février dernier. Elle a été rattrapée et s’est fait à nouveau incarcérée à la prison centrale de Mouila.

La détenue a été jugée la semaine dernière au tribunal de première instance de Mouila. Cette fois-ci, elle est appelée à la barre pour les faits d’évasion orchestrée. Annie Mathilde Moussavou-Massandé souffre d’un déséquilibre mental. Elle a réussi à tromper la vigilance des gardes de la prison de Mouila où elle était incarcérée. C’était un mardi au retour de sa séance de consultation de routine chez un psychologue au Centre hospitalier régional de Mouila. Elle s’était alors réfugiée à Port-Gentil où elle était suivie par une tradipraticienne.

À la barre en sanglot, Anne Massandé explique s’être enfuie pour se faire soigner.  » J’ai fui parce que je savais qu’après chez le psychologue, on allait me ramener en prison. Par rapport à ma situation, je me dis que la prison n’est pas la solution. En prison, je ne fais rien. Je ne suis pas traitée », a-t-elle déclaré.

Tout au long des débats contradictoires, les situations atténuantes ont joué en faveur de la détenue. A l’issue du procès, l’ex-fugitive est condamnée à un mois de prison ferme. L’affaire de vol d’enfants qui l’avait conduite en milieu carcéral est toujours en instruction.

 

Leave a reply