« Mouvement des casseroles » : 34 personnes arrêtées à Moanda

0
282

34 personnes ont été arrêtées à Moanda suite à la protestation populaire  dénommée « mouvement des casseroles ».  Ce mouvement avait été initié pour dire non aux mesures restrictives prises par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre Covid-19. Des débordements ont été enregistrés dans les villes du pays. Les 34 personnes arrêtées seraient les auteurs de plusieurs actes de vandalisme commis lors de ces  débordements.

Le mercredi 17 février, le « mouvement des casseroles » a été lancé sur les réseaux sociaux.  Ce mouvement a donné lieu à plusieurs dérapages dans les villes dès le jeudi 18 février, où des individus ont violé le couvre-feu mis en place par le gouvernement. A Moanda, dans la province du Haut-Ogooué, des manifestants ont pillé des magasins et brûlé des objets sur la voie publique. Ils ont érigé des barricades, ce qui a provoqué un trouble à l’ordre public. Ces actes commis ont conduit à l’arrestation de 34 personnes. Elles ont été placées en garde à vue pour vol commis en réunion avec effraction, incendie volontaire, trouble à l’ordre public et destruction de biens. Au total 31 personnes ont été poursuivies et 3 procédures ont été classées sans suite.

Parmi ces personnes poursuivies, 22 ont été placées sous mandat de dépôt  en « raison de la gravité des actes commis ». Neuf personnes sont considérées comme « ayant joué un rôle accessoire ». Ces dernières ont bénéficié d’une liberté provisoire. Ces excès ont eu lieu dans de nombreuses villes, notamment à Libreville et Port-Gentil.

 

 

Leave a reply