Ogooué-Maritime : 33 personnes interpellées pour pêche illégale

0
276

33 personnes ont été interpellées dans la province de l’Ogooué-Maritime pour pêche illégale. Elles occupaient la zone interdite de Iguéla où elles exerçaient leurs activités.

Au cours de leur interpellation, 2 tonnes de poisson ont été saisies par les autorités gabonaises. Des poursuites judiciaires seront engagées contre ces pêcheurs. « Sur les trente-trois personnes interpellées, on pouvait compter 4 gabonais et 29 ressortissants de nationalités étrangères. Sur les 29 ressortissants étrangers, 14 se retrouvaient en situation irrégulière en termes d’immigration », a précisé l’ANPN.

La pêche au Gabon selon des chiffres officiels ne représente qu’environ 1,5% du PIB national. Pourtant, le pays dispose d’importantes ressources halieutiques. Il dispose de conditions favorables au développement de cette activité. Le secteur reste néanmoins mal exploité.  « Pour maintenir les stocks de ressources halieutiques, il est nécessaire de veiller à la pratique d’une pêche responsable. Cela passe par le respect des lois en vigueur. Le but de l’administration gabonaise n’est pas d’empêcher l’activité de pêche artisanale, bien au contraire. Simplement les personnes désirant exercer cette activité se doivent de respecter les différentes règles et dispositions administratives », a expliqué l’ANPN.

Le Gabon dispose des aires protégées constituées de 9 parcs marins et de 11 réserves aquatiques. Ils sont situés dans différentes embouchures du littoral gabonais. Ces sites selon l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), demeurent des lieux de reproduction des différentes espèces de poissons. D’où l’importance de les surveiller pour pérenniser les activités de pêche.

 

 

Leave a reply