Owendo : le groupe Wärtsilä prévoit construire une centrale à gaz de 120 MW

0
332

Le groupe finlandais Wärtsilä va construire une centrale à gaz d’une capacité de 120 MW à Owendo. Celle-ci est évaluée à hauteur de 77milliards de FCFA. Le site industriel d’Owendo sera bientôt doté de ce joyau. La convention de concession pour le financement, la construction, l’exploitation de cette centrale a été signée mardi dernier. Ceci entre l’Etat gabonais et la société Orinko, détenue à 60% par la société finlandaise Wärtsilä. Suite à la signature, l’annonce officielle a été faite par le Fonds Gabonais d’investissements stratégiques (FGIS).

Ce projet va être mis en œuvre conjointement par les équipes de Wärtsilä, du FGIS, de GPC et de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). Elles seront sous la houlette du ministère en charge de l’énergie. « La convention prévoit un contrat d’achat d’énergie d’une durée de 15 ans. Du fait de la configuration des réseaux électrique et gazier, déjà connectés à la zone industrielle d’Owendo. La durée de construction de la nouvelle centrale sera d’environ un an et demi« , a indiqué le FGIS.

Cette centrale va être construite pour satisfaire la demande croissante en énergie électrique des populations que la Seeg peine à satisfaire. Le projet vise à satisfaire la demande en électricité dans la province de l’Estuaire, notamment la ville d’Owendo. Cette dernière est le premier port du pays et pièce maîtresse du dispositif industriel gabonais. L’agglomération de Libreville sera également prise en compte.

 » Le projet de la centrale d’Owendo va apporter une contribution décisive au secteur électrique gabonais. Celui-ci est très sollicité par l’industrialisation de la zone d’Owendo et la forte augmentation de la population de la capitale« , a commenté Marcellin Massila Akendengué, directeur général de Gabon Power Company.

Ce partenariat public privé va également permettre de valoriser le gaz issu du sous-sol gabonais. Le Gabon détient des réserves prouvées de gaz naturel à hauteur de 28,3 milliards de mètres cubes. Celles-ci se présentent essentiellement sous forme de gaz associé dont aucun usage est fait pour l’heure.

Leave a reply