Paiement des impôts en ligne : 80% d’entreprises gabonais ont adhéré à l’offre depuis sa création

0
276

Depuis la mise en place du paiement des impôts en ligne, le taux d’adhésion des grandes entreprises est évalué à hauteur de 80%. Selon le patronat gabonais, elles sont environ 400 à adhérer au système E-tax. Ce dernier est le nouveau système initié au Gabon qui permet de déclarer les impôts en ligne. Il est inscrit parmis les 13 réformes initiées entre 2019 et 2020 par le gouvernement gabonais. Ces réformes sont mises en place pour améliorer le classement du pays dans le rapport Doing Business 2022 produit par la banque mondiale. Ce dernier permet d’évaluer l’environnement des affaires dans 190 pays.

Les deux réformes initiées au sein de la direction générale des impôts (DGI) ont connu d’importantes améliorations. Le système E-tax en l’occurrence est un véritable succès au sein de l’institution. Ce portail en ligne permet d’éviter les erreurs de saisie des informations. Notamment celles contenues dans les formulaires papier donnés par les contribuables. Il participe à la démarche écoresponsable du gouvernement gabonais en réduisant la quantité de papier utilisée. La seconde amélioration au sein de la Dgi est la mise en place d’un formulaire unique de déclaration TVA-CSS. La Css est désormais déclarée et payée dans le même formulaire que la TVA. Ce qui a permis la suppression de 12 procédures au cours de la période sous revue.

Malgré ces évolutions revendiquées par les autorités publiques, le classement du Gabon a stagné dans le Doing Buisiness entre 2019 et 2020. Le pays est classé 182è sur 190 économies sur les deux périodes. La note du Gabon est restée statique à 35,9 sur 100 points possibles. Ce niveau de classement est dû aux scores enregistrés par le Gabon au niveau de quatre sous-indicateurs.
Le sous indicateur « paiements » montre que le pays perd annuellement 50 paiements à cause du trésor public. Le sous-indicateur « délai » montre qu’il faut 632 heures par an au Gabon pour payer les impôts contre 280,6 heures annuellement en Afrique subsaharienne. Le sous-indicateur « total à payer » par les contribuables représente 47,1% du bénéfice brut des entreprises contre 47,3% en Afrique subsaharienne. Le dernier sous-indicateur « Indice postérieure à la déclaration d’impôts » au Gabon affiche une note de 42,5 sur 100 contre 55,9 en Afrique subsaharienne.

Leave a reply