Perenco a pris des engagements pour réparer les dommages causés par ses installations

0
174

La direction de la compagnie pétrolière Perenco a tenu une réunion avec certains membres du gouvernement les 25 et 26 janvier 2021. Au cours de cette rencontre, la compagnie s’est engagée à réparer les dommages causés par ses installations au Gabon.

Suite aux accusations portées contre elle, Perenco devra maintenant prendre des mesures pour limiter les effets de la pollution. Selon le ministère de l’Environnement, elle devra procéder à des opérations de nettoyage et dédommager les populations touchées par ces incidents. Le directeur de la société, Baptiste Breton, a indiqué que tout sera fait pour réparer les dégâts.

Au cours de l’année 2020, les activités de la société ont eu un impact majeur sur l’environnement dans le département d’Etimboué, dans la région de l’Ogooué-Maritime. Elle déverse de nombreux produits d’hydrocarbures dans la nature. En effet, le Réseau des organisations de la société civile libre pour la bonne gouvernance (ROLBGA) a porté l’affaire devant le tribunal de Port-Gentil et a exigé la cessation des activités de l’entreprise dans le pays. Cette mesure n’était pas envisageable selon le gouvernement face au poids de l’entreprise dans le secteur pétrolier au Gabon. Il a ensuite annoncé qu’un audit des installations de Perenco serait bientôt effectué.

Par ailleurs, le ministre des hydrocarbures et des mines, Vincent de Paul Massassa, a annoncé la mise en place d’un cadre de coopération pour mieux suivre les activités d’exploitation pétrolière sur le territoire national.

Leave a reply