Pierre de Mbigou : le ministère prend des mesures pour freiner la braderie des œuvres d’art

0
295

Le directeur de cabinet du ministre en charge de l’artisanat, Lévy Martial Midepani a tenu une réunion avec le conseil d’administration de la Coopérative des produits artisanaux de Mbigou (Coopam) et les responsables des marchés artisanaux, le 23 mars à Libreville. L’objectif de cette rencontre était de trouver des solutions pour une meilleure harmonisation dans la vente et l’achat des produits artisanaux de la pierre Mbigou.

La rencontre a permis aux différentes parties d’envisager « la mise en place d’un cadre réglementé, qui permettra à chacune d’elles de gagner équitablement dans les diverses opérations », indique le ministère en charge de l’artisanat. A l’issue de cette réunion, la Coopam a été désignée comme centrale de vente et d’achat de produits artisanaux. L’objectif est de lutter contre la braderie des produits artisanaux.

« Avant la Covid, on avait des recettes qui allaient de 300 000 FCFA à 400 000 FCFA la journée. Maintenant, c’est très compliqué, à peine on atteint 100 000FCFA la journée », a fait savoir la Coopam. Sa nomination lui permettra donc de réguler les prix. Les différentes parties prenantes tiendront prochainement une autre réunion pour déterminer les différentes mesures à adopter.

Le village de Mbigou est situé à 800 kilomètres de Libreville, dans le département de Boumi-Louetsi, au sud de la province de la Ngounié. Un bon nombre de sculpteurs gabonais utilisent sa pierre pour fabriquer des objets d’art. C’est leur principale source de revenus depuis des années.

Leave a reply