Pour le meurtre de sa conjointe, un homme écope de 30ans de prison ferme

0
229

Pour le meurtre de sa conjointe, un homme vient d’écoper de 30ans de prison ferme. Michael Nguema Ndong a été reconnu coupable du meurtre par pendaison de Michelle Azozet Mouabeni, sa conjointe. Sa détention est accompagnée d’une amende de 500.000 francs CFA.

La fille du couple, âgée de 7ans assure «avoir vu son père étrangler sa mère à l’aide du pagne avant de l’accrocher à la grille», au moment des faits

C’est à Transfo un quartier situé dans le 2ème arrondissement de Port-Gentil que Michelle Azozet Mouabeni va passer de vie à trépas. Dans la nuit du 19 Octobre 2018, une violente bagarre éclate entre le couple et force l’intervention des voisins. Ces derniers accourent, frappent violemment à la porte du couple au point de la défoncer pour tenter de sauver Michelle Mouabeni des griffes de son compagnon.  «Au secours, tonton Clotaire !» laissait entendre la victime en direction de l’un des voisins jusqu’à ce qu’elle soit séparée de son agresseur qui visiblement était très en colère. Michael Ndong  menace les secouristes de circonstance et  leur interdit de déplacer sa partenaire du foyer.

Les voisins s’en vont. Une autre altercation se déclenche 20minutes plus tard et sera fatal pour Michelle. Cette fois-là, les voisins n’auront pas eu le temps de lui prêter main forte. Michelle est retrouvée pendue à la grille verrouillée de la porte d’entrée de leur maison, attachée à un tissu.

Au cours du procès, le ministère public a requis la culpabilité de l’accusé et sa condamnation à 30 ans de réclusion criminelle, assortie d’une amande de deux millions de francs CFA. Avec les nombreuses tentatives de la défense, l’amende sera revue à 500.000 francs CFA. En revanche la peine d’emprisonnement est maintenue à 30ans de réclusion criminelle.

Leave a reply